Uncategorized

Post covid : presque 1 an après l’ouverture..les magasins traditionnels doivent-ils se réinventer ?

Jennifer Le Loupp, gérante de la Bijouterie nous partage son expérience : 

Aujourd’hui je pense que l’avenir du commerce physique passe par la digitalisation du point de vente. La crise du Covid a accéléré ce nouveau mode de consommation évidemment. Amazon en a profité le premier. 

Le parcours client a changé…avant de déclencher un achat, on peut désormais scroller notre téléphone pour voir les nouvelles tendances sur Instagram, puis se balader sur le site du fournisseur, essayer en boutique et valider l’achat sur notre PC. Combien de canaux différents sont utilisés ? Web to store, store to web, le multicanal est au centre des stratégies commerciales. 

Lorsque j’ai repris la boutique de mon père, il y a 5 ans, la bijouterie Le Loupp n’avait aucun réseau social, site internet. Il a fallu tout construire. 

En 2017, la boutique fait peau neuve, le magasin a été relooké dans des univers tendances et épurés, les vitrines ont été transformées avec des produits modes, mais la visibilité restait très locale ! 

La crise du covid est passé par là…Comment se digitaliser ? Une stratégie en 3 temps….

Les réseaux sociaux

On a commencé par le plus accessible, les réseaux sociaux, Facebook et Instagram. 

Mais ici encore, attention ! on pense qu’il suffit de dupliquer une publication Instagram sur Facebook mais non ! la cible est différente, le public est différent, les attentes ne sont pas les mêmes. Donc il faut différencier les publications. 

Pour avoir plus d’abonnés sur les réseaux, le jeu concours ou calendrier de l’avent sont des techniques intéressantes. Mais attention à ce qu’ils restent abonnés par la suite. Vous pouvez également utiliser le soutien d’entreprises comme le The Marketing Heaven si vous souhaitez augmenter considérablement leur nombre.

Les partenariats

Un autre vecteur de communication est le partenariat. Nous sommes en contact avec des influenceurs locaux pour parler de nous, de la boutique et de notre site internet.

Nous essayons aussi de créer des partenariats avec des boutiques locales (institut de beauté, chocolaterie) toujours relayés sur les réseaux.

La création d’un site web

On y pensait depuis longtemps…. Mais il fallait passer le pas. 

Je viens du marketing industriel, donc je ne connaissais pas le marketing digital et c’est un métier à part entière. 

Et cela demande énormément de temps… et du temps on n’en a jamais. Sauf si une pandémie nous tombe dessus…. Et bien oui c’est arrivé ! Pour une fois que l’on peut remercier ce virus….

Cette fois plus d’excuses. Il fallait y aller ! avec Florent Beng qui a son entreprise de création de site internet, nous avons déterminé l’architecture du site, les produits que nous allons vendre. 

Ensuite ce fut des heures et des heures de travail pour ajouter tous les produits. 

Lors du confinement, nous avons également participé au projet de la galerie du géant : la création d’une market place en ligne où l’ensemble des commerçants sont regroupés : Ocito. 

Le lancement du site

Nous sommes parties sur une idée assez folle.. la fin du monde, le point de vente physique dévasté, nous nous retrouvons sur une île déserte avec l’équipe Le Loupp… quand soudain un drone passe… nous creusons un message sur le sable SOS et nous tombons sur un coffre fort…. Qui nous amène sur notre site.

Vincent, d’EIR Drone, me permet de mettre en image mes idées les plus folles. 

La visibilité et création de contenu

Depuis le site est lancé mais il faut constamment le travailler. Plaire à l’algorithme google… le fameux.  Pour un magasin physique on dit que le critère numéro 1 est l’emplacement, ici le critère est aussi l’emplacement mais en ligne ! il faut passer devant les franchises nationales et c’est un challenge ! 

Sophie Le Roy, consultante en ecommerce nous aide à travailler notre stratégie digitale.

Des articles de blog, un calendrier précis des publications, bref de la rédaction de contenu. 

Pour l’instant on travaille notre référencement naturel, le chemin est encore long mais nous sommes confiants ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *